RDC: « Matata Ponyo peut être jugé pour les faits commis lorsqu’il était premier ministre » (Bahati Lukwebo)

Partager via

Au cours de la séance plénière du Sénat, tenue le jeudi 09 décembre dernier, le Président de ladite institution, Modeste Bahati Lukwebo a semblé ne pas être prêt à aider l’ancien premier ministre congolais Matata Ponyo à recouvrer ses immunités parlementaires entant que sénateur.

Pour Bahati Lukwebo, le fait que la cour constitutionnelle s’est déclarée incompétente de juger Matata Ponyo concernant l’affaire Bukangalonzo « n’engage pas le Sénat », car selon lui, cela a été déjà tranché.

Bahati Lukwebo a martelé sur le dossier des biens zairianisés, pour lequel le sénat a été saisi par le Procureur Général le 28 juin de l’année en cours, pour lever les immunités de Matata Ponyo vu que ce dernier devrait justifier les montants de « 110.907.681 USD » et « 27.894.707 Euros ».

Insistant sur la différence devant être faite entre l’affaire Bukangalonzo et celle des biens zairianisés, Bahati Lukwebo a demandé au premier ministre honoraire Matata Ponyo d’apporter un document de « non lieu » de la deuxième affaire avant de récupérer ses immunités. Cela entant donné que le dossier est déjà au niveau de la justice.

Le président de la chambre haute du parlement dit que d’après sa compréhension de l’article 164 de la constitution qui stipule que la cour constitutionnelle est le juge pénal du président de la République et du premier ministre…, « Matata Ponyo peut être jugé pour les faits commis lorsqu’il était premier ministre ».

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!