RDC – Procès Chebeya et Bazana : le policier Jacques Mugabo affirme avoir tué ces deux activistes des droits humains

Partager via

Le policier Jacques Mugabo, un des prévenus au procès du double assassinat de Floribert Chebeya et Bazana a affirmé avoir tué les 2 défenseurs des droits de l’homme.

C’est le mercredi 13 octobre dernier devant la haute cour militaire à la prison militaire de Ndolo que l’assassin de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana a donné tous les détails possibles de ce double meurtre intervenu le 1er juin 2010 dans les installations de l’inspection générale de la police nationale congolaise.

« J’ai participé à leur mise à mort. Après les avoir tué, nous avions acheminé le corps inerte de Chebeya à bord de sa voiture que nous avions abandonné au bord de la route vers Mitendi. Et le corps de Bazana, nous l’avions enterré dans la ferme privée du général Djadjidja », a témoigné Jacques Mugabo.

Pour rendre plus son témoignage, le tueur de Chebeya et Bazana a rajouté ce qui suit :

« Tout se faisait sur ordre de Christian Kenga Kenga, de qui je répondais au sein du bataillon Simba, sous l’autorité de John Numbi et Dani Mukalayi. Après crime, nous sommes allés à la résidence de Mukalayi pour fêter et chacun des meurtriers a été récompensé de 50 USD ».

Il sied de noter que Christian Kenga Kenga a refusé de témoigner et était resté dans sa cellule. Sur ce, la haute cour a signé un procès verbal de constat de ce refus.

Jacques Malanda

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!