RDC : En liberté provisoire, Vital Kamerhe quitte Kinshasa pour des soins de santé appropriés à l’étranger

Partager via

Vital Kamerhe, vient de quitter Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, ce lundi 03 janvier dans la soirée, pour aller bénéficier des soins de santé appropriés à l’étranger.

À en croire certaines indiscrétions, le président national de Union pour la Nation Congolaise (UNC) serait emmené aux États-Unis d’Amérique, alors que d’autres sources affirment que l’avion médicalisé de Vital Kamerhe serait atterri à Bruxelles vers 23h00 (heure locale).

Il sied de rappeler que Vital Kamerhe a été arrêté et condamné en juin 2020, à 20 ans de prison avant de voir sa peine être réduite à 13 ans en appel, lui qui était accusé d’avoir détourné plus de 50 millions (USD), destinés à la construction des maisons préfabriquées pour les militaires et policiers dans le cadre de 100 premiers jours du mandat du Chef de l’État congolais Félix Tshisekedi dont VK fut le directeur de cabinet à l’époque.

C’est la Cour de cassation qui avait accordé la liberté provisoire à Vital Kamerhe le 06 décembre 2021, avec la raison selon laquelle son état de santé était « très critique ».

Notons que plusieurs sources disent que c’est l’autorisation expresse du procureur général près la cour de cassation qui a conduit à l’évacuation de Vital Kamerhe en dehors du sol congolais pour des soins médicaux appropriés, car l’homme était interdit de quitter Kinshasa sans permission de l’autorité compétente.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!