RDC : 24 ans après, les congolais se souviennent de la mort de Mobutu Sese Seko

Partager via

07 septembre 1997 – 07 septembre 2021, 24 ans que mourrait l’ancien président de la République Démocratique du Congo (Zaïre à l’époque), Joseph-Désiré Mobutu Sese Seko, à Rabat au Maroc, suite au cancer de la prostate.

Cet homme « fort » du Zaïre est né à Lisala le 14 octobre 1930 et il est arrivé au pouvoir en 1965, grâce à un coup d’État, avant d’être renversé en 1997 (après 32 ans de règne) par le président Laurent-Désiré Kabila avec l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo (AFDL).

Durant son règne, Mobutu avait imposé la dictature et un système de parti unique obligeant tout citoyen Zaïrois d’appartenir à sa famille politique dénommée Mouvement Populaire de la Révolution (MPR).

En avril 1990, ce dictateur a enfin autorisé le multipartisme au Zaïre. Mais l’histoire renseigne que cela n’était pas fait par son propre gré ; C’était sous la pression des États-Unis d’Amérique et d’autres puissances occidentales que l’homme prit cette décision pendant une année caractérisée également par la fin de la guerre froide (USA vs Ex URSS).

C’est donc sept ans après le début du multipartisme ayant occasionné la naissance de plusieurs partis politiques au pays que le surnommé « Roi du Zaïre » va mourir loin de sa terre natale.

Notons qu’en mémoire de cet ancien président qui a dirigé le pays pendant 32 ans, un buste en bronze vient d’être érigé à Gbadolite. C’est une initiative du ministre de l’Aménagement du territoire, Guy Loando.

Jeancy Ngampuru

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!