RDC : 01 février 2017 – 01 février 2022, 5 ans depuis la mort d’Étienne Tshisekedi

Partager via

Il est considéré comme un opposant historique et sa mort en date du 01 février 2017 reste également historique. D’où un devoir de mémoire pour les congolais qui s’en souviennent chaque année.

Ce mardi 01 février 2022, la République Démocratique du Congo commémore les 5 ans de la disparition d’Étienne Tshisekedi décédé à Bruxelles en Belgique de suite d’une embolie pulmonaire.

Opposant depuis une trentaine d’années, le président fondateur de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) avait plusieurs fois occupé le poste du premier ministre (29 septembre-01 novembre 1991 ; 15 août 1992 – 18 mars 1993 ; 02 avril – 09 avril 1997).

Né le 14 décembre 1932 à Kananga, le surnommé «sphinx de Limete» est diplômé en droit à l’Université Lovanium de Kinshasa (actuel Université de Kinshasa/UNIKIN).

Il sied préciser que l’homme a eu le qualificatif « d’opposant historique » pour le fait qu’il s’est opposé à presque tous les régimes au pouvoir en RDC dont celui de Mobutu, de Laurent-Désiré Kabila et de Joseph Kabila, mais il n’a jamais occupé le poste de président de la République.

Notons qu’en 2011, il était candidat aux élections présidentielles et après publication annonçant la victoire de Joseph Kabila, Étienne Tshisekedi avait contesté cela et avait prêté serment au siège de son parti UDPS et se considérait comme le président élu de la RDC.

Pour rappel, son corps était resté 2 ans à Bruxelles sans être rapatrié et cela avait été concrétisé le 30 mai 2019, soit 4 mois après l’arrivée de son fils Félix Tshisekedi au pouvoir.

Jeancy Ngampuru

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!