La situation de la RDC au cœur des assises du conseil des droits de l’homme à Genève

Partager via

Il s’est tenu ce mardi 5 octobre 2021 à Genève, capitale de la République fédérale de Suisse, le dialogue interactif sur la situation des droits humains en République Démocratique du Congo.

Lors de ces assises, le conseil des droits humains a examiné la situation de la RDC en général et dans le Kasaï en particulier.

Ont répondu aux questions ayant trait à la situation des droits de l’homme en RDC : le ministre congolais des droits de l’homme, Fabrice Puela, le Docteur Dénis Mukwege (Fondation Panzi/société civile) ainsi que les experts sur le Kasaï et la haut-commissaire adjointe.

Après débat, le conseil sur la situation des droits humains en RDC a :

– Adopté une résolution qui guidera le travail des nations unies sur les droits de l’homme en RDC.

-formé une équipe des experts internationaux sur la situation au Kasaï, qui a été créée par la résolution 35/33 du conseil des droits de l’homme des Nations unies par un vote à l’unanimité de ses 47 membres en date du 23 juin 2017.

Une équipe d’xperts internationaux composée de Bave Waly Ndiaye (Sénégal), Luc Côté ( Canada) et Fatimata M’baye (Mauritanie) a été nommée par le haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme.

Cette team d’experts internationaux a pour mission de réunir et conserver des informations pour établir les faits et les circonstances concernant des violations présumées des droits de l’homme et des violations du droit international humanitaire dans la région du Kasaï depuis 2016, conformément aux normes internationales et à la pratique.

Jacques Malanda

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!