Coup d’État militaire en Guinée Conakry : l’armée prend le pouvoir d’Alpha Condé !

Partager via

C’est dans la matinée de ce dimanche 05 septembre que le palais présidentiel de la Guinée Conakry surnommé « Sékoutoureya », a connu un coup d’État militaire occasionné par le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya et ses hommes du Groupement des Forces Spéciales (GFS), une unité de l’armée guinéenne.

Le Président guinéen Alpha Condé a été surpris par ces putschistes armés et masqués qui l’ont trouvé dans sa résidence, assis sur son canapé, chemise entre-ouverte, pieds nus les regardant silencieusement sans savoir quoi faire.

À en croire Mamady Doumbouya, leader de ces militaires du GFS, ce putsch est motivé par beaucoup de choses négatives qui se passent en Guinée notamment la situation socio-politique et économique du pays, le dysfonctionnement des institutions républicaines et autres facteurs déplorés par les citoyens guinéens et l’armée.

« Guinéennes et Guinéens, chers compatriotes. La situation socio-politique et économique du pays, le dysfonctionnement des institutions républicaines, l’instrumentalisation de la justice, le piétinement des droits des citoyens, disrespect des principes démocratiques, la politisation à outrance de l’administration publique, la gabegie financière, la pauvreté et la corruption endémiques ont démené l’armée républicaine de Guinée à travers le Comité National de Rassemblement et du Développement (CNRD) à prendre ses responsabilités vis-à-vis du peuple souverain de Guinée… », a déclaré l’homme au béret rouge, Mamady Doumbouya dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux.

Le chef des putschistes a poursuivi sa communication audiovisuelle en annonçant également la dissolution de la Constitution en vigueur, des institutions et du gouvernement en place. Il a aussi évoqué la fermeture des frontières terrestres et aériennes, avant d’appeler ses frères d’armes à l’unité et à rester dans leurs casernes pour continuer leurs activités régaliennes.

D’après ce soldat guinéen, c’est le Comité National du Rassemblement et du Développement (CNRD) qui a pris le pouvoir dans le but de répondre aux aspirations légitimes du peuple guinéen.

Âgé de 83 ans, Alpha Condé se trouve présentement entre les mains des putschistes, après avoir été à la tête de la Guinée pendant 11 ans.

Patrick Mangoma

Extrait de la vidéo (déclaration de Mamady Doumbouya, chef des putschistes)

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!