Coup d’État militaire au Burkina Faso : Félix Tshisekedi condamne l’arrestation de Roch Kaboré et demande sa libération immédiate

Partager via

Le Chef de l’État congolais et Président en exercice de l’Union africaine Félix Tshisekedi a via un tweet exprimé son indignation concernant le coup d’État militaire produit récemment au Burkina Faso.

De ce fait, Félix Tshisekedi a au nom de l’UA condamné l’arrestation par les soldats du Président Burkinabè Roch Kaboré, tout en demandant sa libération immédiate et sans condition.

« Le Chef de l’État et Président en exercice de l’Union africaine suit de près la situation au Burkina Faso. Il condamne fermement l’arrestation du Président Roch M.C. Kaboré et demande sa libération immédiate et inconditionnelle », peut-on lire sur le compte Twitter officiel de la présidence de la République Démocratique du Congo.

Rappelons que c’est le lundi 24 janvier dernier que l’armée du Burkina Faso a par le biais d’un communiqué lu à la télévision nationale Burkinabaise, annoncé avoir pris le pouvoir des mains du président Roch Kaboré, suspendu la Constitution et dissout le gouvernement et l’Assemblée nationale.

Les putschistes ont même signalé la fermeture des frontières terrestres et aériennes, tout en décrétant le début du couvre-feu au Burkina Faso de 21h à 05h.

Notons qu’à la suite de ce putsch le président Burkinabè Roch Kaboré a officiellement démissionné de ses fonctions.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!