RDC : Vital Kamerhe obtient une liberté provisoire

Partager via

Le président national de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe vient d’être libéré ce lundi 06 décembre par la Cour de Cassation où il attendait son procès après la confirmation de sa condamnation à la Cour d’Appel de Kinshasa Gombe.

Ancien directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe est bénéficiaire d’une liberté provisoire, indique les sources judiciaires de la République Démocratique du Congo.

En 2020, le natif de Walungu avait été condamné à 20 ans de prison pour avoir détourné des fonds alloués dans le programme dit des «100 jours», avant de voir sa peine être réduite en 2021 par la cour d’appel de Kinshasa à 13 ans de prison.

D’jessy M’boma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!