RDC : Se plaignant sur la violation de ses droits fondamentaux, Matata Ponyo sollicite l’implication de Félix Tshisekedi

Partager via

Dans une correspondance écrite ce mardi 22 février, le sénateur et ancien premier ministre de LA RDC Augustin Matata Ponyo a saisi le chef de l’État, Félix Tshisekedi pour la cessation de la violation de ses droits fondamentaux.

Sa lettre intervient quelques jours après que la Direction Générale de Migration (DGM) l’ait empêché de voyager pour Lubumbashi afin de prendre part aux funérailles de sa jeune soeur.

« Face à une injustice et une discrimination manifeste, je viens une fois de plus auprès de votre Autorité, comme dans mes précédentes correspondances vous adressées aux 30 juillet et 02 décembre 2021, référencées N°SENAT/MPM/KM/07/2021/026 et N°SENAT/MPM/KM/012/2021/040, en votre qualité de Magistrat Suprême, mais aussi de Garant des lois du pays comme le veut la Constitution en son article 69, solliciter la cessation de la violation de mes droits fondamentaux par les différents services étatiques et le rétablissement et la jouissance effectifs desdits droits conformément à la Constitution », peut-on lire dans la lettre de MaPon envoyée à Fatshi.

Selon le sénateur Matata Ponyo, son dossier n’est qu’une succession de violations de ses droits fondamentaux en tant que citoyen et en tant que sénateur.

Pour rappel, jusqu’à ce jour, Augustin Matata Ponyo n’a toujours pas recouvré ses immunités malgré que la Cour Constitutionnelle s’était déclarée incompétente de le juger.

Jeancy Ngampuru

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!