RDC – Musique : Interdiction de diffuser les chansons « Nini tosali te? » et « lettre à ya Tshitshi » de MPR et Bob Elvis (CNCCS)

Partager via

« Nini tosali te? », chanson du groupe Musique Populaire pour la Révolution (MPR) et « Lettre à ya Tshitshi », une composition musicale de l’artiste rappeur congolais Bob Elvis ne seront plus diffusées sur toutes les chaînes de télévision, radio, tous les écrans géants et autres moyens de communication installés sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

Cela est la décision de la Commission Nationale de Censure des Chansons et des Spectacles (CNCCS). Raison évoquée : « violations des dispositions des articles 2, 5 et 13 du décret n°0003 du 21 février 1996 portant création » de ladite institution.

La CNCCS a en outre demandé à tous les procureurs, au Directeur chargé de la censure ainsi qu’aux Directeurs des programmes des chaînes de télévision, stations radio et à la Police Nationale Congolaise d’assurer le meilleur accompagnement de l’exécution de cette décision entrant en vigueur ce mardi 09 novembre (date de sa signature).

Rappelons que dans la chanson « Nini tosali te? », le groupe MPR a retracé la triste réalité dans laquelle vit la population de la RDC depuis son indépendance jusqu’à ces jours. Les artistes Yuma Dash et Zozo Machine ont rajouté que les départs de Mobutu et Kabila n’ont rien changé sur la vie sociale des congolais qui continuent à souffrir malgré toutes les prières et les études faites.

À entendre le contenu de la chanson « Lettre à ya Tshitshi », l’artiste Bob Elvis s’est fait passer pour quelqu’un qui parlait au défunt Étienne Tshisekedi wa Mulumba, le père de l’actuel président de la RDC, Félix Tshisekedi, alors qu’en réalité l’objectif de ce jeune rappeur était d’interpeller les politiciens congolais qui s’enrichissent pendant leurs mandats au pouvoir, laissant le peuple souffrir et mourir de faim.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!