RDC: Malgré la grève générale des enseignants de l’ESU, Muhindo Nzangi procède à l’ouverture officielle de l’année académique

Partager via

Le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire (ESU), Muhindo Nzangi n’a pas cédé à la pression des professeurs, chefs de travaux et assistants de la RDC qui ont décrété un mouvement de grève générale et sèche dans les différents établissements publics, à partir de ce mercredi 05 janvier.

Tenant à faire respecter la date de la reprise des cours selon le calendrier de l’ESU qui connait déjà un retard, le ministre de tutelle Muhindo Nzangi a procédé ce mercredi à l’ouverture de l’année académique 2021-2022, à l’Académie des Beaux-arts.

Dans son speech de ce jour, Muhindo Nzangi a reconnu que les revendications formulées par les enseignants de l’ESU en grève sont fondées, et il leur a rassuré que lui et le chef du gouvernement Jean-Michel Sama Lukonde vont échanger avec les Syndicats et Associations du personnel de l’ESU pour harmoniser et trouver des solutions idoines à leurs problèmes.

Devant les membres des comités de gestion entrants et sortants de l’ESU ainsi quelques Chefs de travaux et assistants présents à cette cérémonie d’ouverture de l’année académique, Muhindo Nzangi a reconnu que la grève des enseignants peut causer une grande perturbation du calendrier et nuire à l’éducation des étudiants congolais.

Rappelons que les professeurs, chefs de travaux et assistants de l’ESU qui ont débuté leur grève ce mercredi 05 janvier, revendiquent beaucoup de choses vis-à-vis de l’État congolais dont l’amélioration de leurs conditions salariales faute desquelles ils promettent de ne pas enseigner jusqu’à ce que le gouvernement va leur répondre favorablement.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!