RDC – Libération de Willy Bakonga : l’ACAJ de G. Kapiamba évoque une « grâce présidentielle »

Partager via

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) que dirige Maître Georges Kapiamba, a dans un communiqué signé ce vendredi 26 novembre, éclairé l’opinion congolaise sur la libération du ministre honoraire de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) Willy Bakonga.

« L’ACAJ relève que les personnes condamnées, pour blanchiment des capitaux à une peine égale ou inférieure à 5 ans, sont effectivement bénéficiaires de la mesure collective de grâce présidentielle du 28 juillet 2021 », peut-on lire sur la note circulaire de cette structure d’appui aux droits humains.

De ce fait, Willy Bakonga a bénéficié de cette grâce présidentielle parce qu’il avait été condamné à une peine de 3 ans de servitude pénale, soit inférieure à 5 ans.

Rappelons que le ministre honoraire de l’EPST avait été condamné en avril dernier, par la Cour de Cassation qui lui avait également imposé une amende de 90.000 dollars américains.

La peine de son fils Joël Bakonga était de 6 mois de prison avec 45.000 dollars américains d’amende.

Jeancy Ngampuru

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!