RDC – Justice : Début des travaux des états généraux de la lutte contre la corruption, le premier ministre en donne le go ce mardi

Partager via

Les travaux des états généraux de la lutte contre la corruption en République Démocratique du Congo ont débuté ce mardi 19 octobre, avec comme objectifs  »la prévention de la corruption, l’incrimination, la détection et la répression de la corruption ».

C’est le premier ministre congolais Jean-Michel Sama Lukonde qui a ouvert officiellement ces assises à Rotana hôtel, ce mardi, à Kinshasa, en y représentant le Chef de l’État Félix Tshisekedi.

« Il vous souviendra que lors de son investiture à la magistrature suprême, le Président de la République avait donné le ton en prenant l’engagement de travailler pour l’avènement d’un Etat de droit débarrassé de la corruption et de toutes sortes d’antivaleurs », a déclaré le PM Jean-Michel Sama Lukonde, en indiquant qu’il n’accordera pas de pardon aux magistrats et agents de la police judiciaire qui vont faciliter la corruption et le détournement des deniers publics.

À en croire le Chef du gouvernement congolais, ces travaux vont dans les jours avenir permettre à la RDC et à sa population de ne plus vivre dans la corruption.

« Les présentes assises tombent à point nommé dans la mesure où elles nous permettront de jeter un regard sur ce qui a été fait, de révéler les défis majeurs avant de nous projeter vers le futur en vue d’assurer un avenir meilleur à notre peuple », a rajouté le patron du gouvernement des warriors.

Plusieurs personnalités et institutions prennent part à ces assises, notamment l’inspection générale des finances (IGF), l’agence de prévention de lutte contre la corruption, le professeur du droit pénal et ancien conseiller spécial de Joseph Kabila en matière de lutte contre la corruption, Luzolo Bambi ainsi que quelques acteurs de la société civile.

Débuté ce mardi 19 octobre, ces travaux organisés par le ministère de la justice en collaboration avec le programme des nations unies pour le développement (PNUD), seront clôturés le samedi 23 octobre prochain.

Notons que ces assises s’ouvrent après les rentrées judiciaires des cours constitutionnelle et de cassation qui ont respectivement eu lieu le samedi 16 et le lundi 18 octobre derniers.

Patrick Mangoma et Jacques Malanda

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!