RDC – ESU : Pour la faculté de médecine, seuls les diplômés d’État avec au moins 70% seront admis (Muhindo Nzangi)

Partager via

Encore une décision dure de la part du ministre de l’enseignement Supérieur et Universitaire, Muhindo Nzangi qui vient de signer un arrêté ministériel fixant les conditions de recrutement des étudiants de première année d’études universitaires dans la faculté de médecine.

À en croire le contenu dudit arrêté, ne peut être admis à la faculté de médecine dès le début de l’année académique 2021-2022 que les diplômés de l’EPST ayant obtenu au moins 70% aux examens d’État.

L’essentiel du contenu de l’arrêté du ministre de l’ESU, Muhindo nzangi se présente comme suit :

Article 1. Nul ne peut être inscrit en 1ère année de graduat/1ère licence LMD en faculté de médecine, s’il ne réussit pas au concours d’admission organisé au sein de l’université ;

Article 2. Le concours d’admission vérifie si le candidat à l’admission dispose de prérequis nécessaires à la poursuite avec succès des études supérieures et universitaires en faculté de médecine et met en compétition les places assises disponibles afin de retenir objectivement les candidats classés en ordre utile;

Article 3. Ne peut être admis à participer à ce concours que le porteur d’un diplôme d’État ou son équivalent des humanités scientifiques ou d’un diplôme d’État de toute section obtenu avec au moins 70%;

Article 4. L’établissement organisant la filière médecine ne peut recruter en 1ère année de graduat/ 1ère licence LMD que par rapport au quota d’inscription lui réservé à travers l’instruction académique de l’année ;

Article 5. Sont abrogées toutes les dispositions antérieures contraires au présent arrêté ;

Article 6. Le secrétaire général à L’ESU est chargé de l’exécution du présent arrêté qui entre en vigueur à la date de sa signature.

Il sied de rappeler que seulement 9 universités ont été retenues sur l’étendue de la République démocratique du Congo pour fonctionner comme des auditoires délocalisés, sous tutelle des universités déclarées viables qui sont : Université de Kinshasa ( UNIKIN), Université de Lubumbashi ( UNILU), Université de Kisangani (UNIKIS) et Université de Mbuji- mayi (UOM).

Jacques Malanda

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!