RDC : l’ECC divorce avec les 6 confessions religieuses ayant désigné Denis Kadima à la CENI

Partager via

Lors de la 58 ème session du comité exécutif national extraordinaire, l’Église du Christ au Congo (ECC) a décidé de divorcer d’avec les 6 confessions religieuses signataires du procès verbal de désignation du président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), ayant conduit Denis Kadima, à la tête de cette institution.

« Décidons la rupture d’avec les 6 confessions religieuses signataires du procès verbal de désignation du président de la CENI et d’un membre de la plénière pour le compte de la plateforme des confessions religieuses que nous decrions et proposons la redéfinition des valeurs, du mode opératoire de la plateforme ainsi que la révision de sa charte », indique cette déclaration de la 58 ème session extraordinaire de l’ECC.

Cette réunion s’était tenue du lundi 25 au mercredi 27 octobre à la cathédrale du premier centenaire protestant de Kinshasa et avait comme thème : « L’Église du Christ au Congo, sentinelle en République Démocratique du Congo ».

Au cours de cette rencontre, l’ECC a examiné la position de l’église face aux enjeux de l’heure.

Par ailleurs, elle demande à ces confessions religieuses de jouer leur rôle de moralisation de l’espace politique conformément aux valeurs éthiques.

Jacques Malanda

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!