RDC – EPST : Traité de dictateur et preneur des décisions épidermiques, Tony Mwaba veut reprendre les pourparlers avec le banc syndical

Partager via

Le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba a annoncé la reprise des pourparlers entre le gouvernement congolais et le banc syndical des enseignants, à la date du mardi 12 octobre prochain.

Cette annonce fait suite à la grève des enseignants de l’EPST dès la rentrée scolaire 2021-2022 et à la désactivation de quatre instituteurs de deux écoles conventionnées catholiques notamment Collège Boboto et Lycée Bosangani/Sacré-Coeur, de la fiche de paie.

Pour le patron de l’EPST, la reprise des pourparlers n’empêche nullement la poursuite de désactivation des enseignants en grève qu’il qualifie d’illégale.

Il sied de rappeler que suite à ce mouvement de grève, Tony Mwaba avait déjà invité les coordonnateurs des écoles conventionnées de la RDC à une réunion spéciale qui aura lieu le lundi 11 octobre prochain, à son bureau de travail.

Les enseignants et le mouvement syndical des écoles catholiques continuent à réclamer l’amélioration de leurs conditions salariales et à hausser le ton contre Tony Mwaba, tout en lui rappelant que la grève est un droit garanti par la constitution.

Les instituteurs congolais et le banc syndical traitent Tony Mwaba de dictateur, et qualifient d’épidermique sa décision de désactiver les enseignants en grève.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!