RDC/Désignation de nouveaux dirigeants de la CENI: l’ECC crie au Forcing du gouvernement

Partager via

L’affaire concernant la composition et la désignation de nouveaux dirigeants de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), reste un sujet controversé jusqu’à présent. Cela faute de consensus entre les parties prenantes dans le processus notamment les parties politiques et les confessions religieuses.

Constatant qu’au niveau de l’Assemblée nationale la commission paritaire chargée d’examiner ce dossier a déjà pris en compte les Procès Verbaux déposés par les six autres confessions religieuses, l’Eglise du Christ au Congo affirme que le forcing ne fera jamais gagner le pays, tout en appelant les politiques congolais à écouter la voix de la sagesse.

« Peu importe le temps que prendra l’impasse, le prochain président de la CENI que le peuple attend, le sera par forcing politique ou par consensus rassembleur. Mais ce qui est vrai, le forcing ne fera jamais gagner le Congo. Que les politiques écoutent la voix de la sagesse », a déclaré l’ECC sur son compte Twitter.

Reconnaissant que les choses n’avancent pas concernant la désignation du président de la CENI qu’elle considère comme un problème sérieux, l’ECC réaffirme qu’écouter la voix de la sagesse c’est faire le choix du bon sens.

« Les jours passent et se ressemblent. Si l’on marque les pas sur la désignation du Président de la CENI, ce qu’on reconnait qu’il y a un problème sérieux. Ecouter la voix de la sagesse pour faire ce qui est moralement correct, c’est faire le choix du bon sens », a ajouté cette confession religieuse toujours sur sa page Twitter.

Pour leur part, les six autres confessions religieuses estiment que la désignation du candidat Dénis Kadima comme successeur de Corneille Naanga, est conforme à la charte, tout appelant l’Assemblée nationale à entériner leurs PV.

De son côté, le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia a lors de sa dernière rencontre avec son homologue du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, annoncé que l’entérinement des PV de six confessions religieuses, interviendra dans les prochains jours.

Étant contre la désignation de Dénis Kadima à la tête de la CENI, l’ECC et l’église catholique avaient introduit une demande d’audience au Chef de l’État, dans le but de lui parler en face, mais ce dernier n’a pas encore répondu à leur requête.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!