RDC – CENI : les grandes puissances internationales ont du mal à approuver la nouvelle équipe dirigeante

Partager via

Malgré la prestation de serment ce mardi 26 octobre, du nouveau bureau de la commission électorale nationale indépendante, dirigé par Denis Kadima, quelques grandes puissances internationales de l’Amérique, l’Europe et l’Asie ont dans une déclaration conjointe exprimé leur regret de constater que les parties prenantes dans le processus de désignation des membres devant composer la CENI n’étaient pas arrivées à un consensus, mais cette nouvelle équipe a quand même été entérinée et investie.

Parmi ces forces internationales il y a notamment l’Allemagne, la Belgique, le Canada, la Corée du Sud, l’Espagne, les Etats-Unis, la France, la Grèce, l’Italie, le Japon, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, le Royaume-Uni, la Suède, la Suisse, la Tchéquie, et l’Union européenne.

Les pays et organisations susmentionnés appellent les autorités compétentes de la RDC à rechercher l’adhésion de tous les acteurs concernés notamment les partis politiques et la société civile, au processus électoral et à renforcer leur confiance en celui-ci.

« À cette fin, les prochaines étapes cruciales incluront la révision de la loi électorale, qui doit renforcer les mécanismes de contrôle et de transparence, le lancement effectif du processus d’identification et d’enrôlement des électeurs, ainsi que l’établissement d’un budget idoine et d’un calendrier électoral respectant les échéances constitutionnelles », martèlent-ils.

Ces puissances occidentales encouragent la CENI à renforcer sa redevabilité et toutes les parties prenantes concernées à se concerter dans le but d’assurer la crédibilité et le bon déroulement de futures élections.

Les USA, l’Europe et l’Asie confirment leur soutien au gouvernement congolais pour l’organisation d’élections transparentes, libres et inclusives dans le délai Constitutionnel.

Ces pays américains, européens et asiatiques saluent également le souhait du Chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi sur l’observation électorale internationale, tout en étudiant les modalités pour répondre à son invitation et pour accompagner le processus électoral en RDC.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!