Phénomène « Bombé » à Kinshasa: la police arrête et présente les fabricateurs, fournisseurs, vendeurs et consommateurs au gouverneur de la ville

Partager via

Le trafic et la consommation d’une drogue surnommée « Bombé » sont devenus fréquents depuis un certain temps, à Kinshasa, la ville capitale congolaise.

Dérangées par cette situation, l’autorité provinciale et la police de Kinshasa se sont décidées de travailler en connivence pour mettre fin à cela.

Au cours de la journée de Jeudi 26 août dernier, le Gouverneur de la Ville, Gentiny Ngobila Mbaka, a assisté à la présentation, par la police de Kinshasa, des personnes notamment des fabricateurs, fournisseurs, vendeurs et consommateurs de cette drogue et autres bigornettes, pris en flagrance.

Parmi les personnes arrêtées figurent 20 dépositaires et vendeurs dont 12 hommes et 8 femmes, mais aussi 78 consommateurs dont 68 hommes et 10 femmes.

À en croire le gouverneur Gentiny Ngobila, l’usage de la drogue pose un problème sérieux dans la Ville de Kinshasa.

“La drogue est à l’origine de beaucoup de maux qui rongent la société kinoise, non seulement qu’elle conduit les jeunes consommateurs à commettre des crimes, mais elle nuit surtout à la santé”, a déclaré, Gentiny Ngobila.

Le gouverneur de la ville de Kinshasa a ajouté que toutes les personnes interpellées seront traduites en justice, et celles qui sont coupables seront transférées à kaniama Kasese.

Le premier citoyen de la ville de Kinshasa a profité de la même occasion pour féliciter le chef de la police provinciale, le Général Sylvano Kasongo, pour le travail accompli avec ses éléments.

Pour sa part, le numéro 1 de la police de Kinshasa a souligné que la lutte contre l’insécurité et la consommation de la drogue dans la capitale congolaise est un grand travail qui nécessite les moyens suffisants. D’où sa demande des financements à l’autorité compétente afin de permettre aux agents de l’ordre de bien travailler.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!