Mort de l’étudiant Congolais en Inde : le rapatriement de son corps au cœur de l’échange entre Christophe Lutundula et son homologue indien

Partager via

Le vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères de la République Démocratique du Congo, Christophe Lutundula a eu un échange téléphonique de 30 minutes avec son homologue de l’Inde Subrahmanyam Jaishankar, ce lundi 13 septembre.

Au cours de leur entretien au téléphone, ces deux patrons de la Diplomatie RDC-Inde, ont parlé du rapatriement du corps de Joël Malu, un étudiant congolais mort en détention dans une station de la police Indienne, à Bengalore, le lundi 02 août dernier après son arrestation la veille.

Christophe Lutundula et Subrahmanyam Jaishankar ont également échangé sur la situation des Congolais vivant en Inde, la relance des projets tels que Katende et Kakobola et des 6 parcs solaires en provinces. Une réunion de la Commission mixte Inde-RDC est envisagée à la fin du mois d’octobre prochain.

« Je viens d’avoir un entretien téléphonique de 30 minutes avec le Ministre des affaires étrangères de l’Inde. Nous avons parlé rapatriement corps Joël Malu, relance des projets Katende et Kakobola et des 6 parcs solaires en provinces et situation des Congolais en Inde. Réunion Commission mixte Inde-RDC fin octobre », a déclaré Christophe Lutundula sur son compte Twitter.

Rappelons que le feu Joël Malu était accusé de détenir une bonne quantité de la drogue. Sa mort a suscité une manifestation de plusieurs africains vivant en Inde, à Bengalore, mais ces derniers ont été réprimés par les policiers indiens qui ont arrêté plus d’une dizaine des manifestants.

En RDC, bon nombre de congolais vivant à Kinshasa ont également manifesté leur mécontentement en allant piller les magasins des indo-pakistanais qu’ils considèrent des racistes.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!