La CENCO à Mboso : « Nous n’avons donc pas trouvé de consensus. Nous n’avons pas voté non plus »

Partager via

Dans une correspondance consultée ce mardi 05 octobre par la rédaction de Factuel-Promo, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), à travers Monseigneur José Moko, vice-président de ladite institution, fait rapport au président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso de la plénière de la plateforme des confessions religieuses tenue samedi 02 octobre dernier.

À en croire Monseigneur José Moko, le consensus n’avait pas été trouvé et il n’y a pas eu également vote.

« Nous n’avons donc pas trouvé de consensus malgré notre demande leur adressée de nous présenter d’autres candidats. Nous n’avons pas voté non plus. Nous avons proposé de revenir le lundi 04 octobre 2021 dans l’espoir d’évoluer mais le groupe de six nous a signifié que cela ne sert pas, autant attendre la position que prendra la Plénière de l’Assemblée nationale. C’est sur cette note que nous nous sommes séparés », a dit le vice-président de la CENCO.

Face à cette situation, il a rassuré à Christophe Mboso qu’ils vont prier pour lui afin que l’esprit Saint puisse l’accompagner dans ses efforts pour éviter à la Nation une  » crise de trop ».

Rappelons que les 6 confessions religieuses continuent à soutenir la candidature de Dénis Kadima malgré que cela est contestée par les 2 autres (l’église catholique et l’église du Christ au Congo).

Jeancy Ngampuru

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!