Dégâts causés par l’armée ougandaise sur le territoire congolais (1998-2003): l’Ouganda doit payer 325 millions USD à la RDC (CIJ)

Partager via

La Cour internationale de Justice (CIJ) a rendu ce mercredi 09 février, son arrêt concernant l’affaire opposant la République Démocratique du Congo à l’Ouganda sur la question des réparations des dégâts causés par l’armée Ougandaise sur le territoire congolais entre les années 1998 et 2003.

À en croire l’arrêt de la CIJ lu par la Juge Présidente de la cour Joan E. Donoghue, en guise de réparation, l’Ouganda doit payer à la RDC à 325 millions USD dont 225 pour les dommages causés aux personnes et pour les pertes en vie humaine, 40 pour les dégâts causés aux biens et 60 pour ceux causés aux ressources naturelles.

Il sied de signaler que l’Ouganda devra déjà verser au compte de la RDC 65 millions USD à la date du 01 septembre de l’année en cours.

Notons que cet arrêt de la CIJ intervient au moment où l’armée ougandaise (UPDF) est entrain de prêter main forte à l’armée congolaise (FARDC) pour éradiquer l’insécurité dans la partie Est de la RDC.

Rappelons qu’avant l’arrêt de la CIJ, le gouvernement congolais réclamait plus de 11 milliards USD, alors que la décision rendue publique ce mercredi par ladite cour n’indique que 325 millions USD, soit un montant considérablement inférieur à celui demandé par la RDC à l’Ouganda.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!