Coup d’État militaire en Guinée Conakry : Félix Tshisekedi et Moussa Faki expriment leur mécontentement

Partager via

Le putsch occasionné en Guinée Conakry dans la matinée de ce dimanche 05 septembre, a suscité une réaction rapide de la part des dirigeants de l’Union Africaine (UA) dont Félix Tshisekedi et Moussa Faki Mahamat, respectivement président en exercice de l’UA et président de la commission de l’UA.

Ces deux hautes personnalités de l’UA ont dans un communiqué, condamné toute prise de pouvoir par la force, tout en demandant la libération immédiate d’Alpha Condé qu’ils considèrent toujours comme le président de la Guinée.

« Le Président en exercice de l’Union africaine S.E. Félix Tshisekedi et le Président de la commissionon de l’Union africaine S.E. Moussa Faki Mahamat condamnent toute prise de pouvoir par la force et demandent la libération immédiate du Président Alpha Condé. », peut-on lire sur le communiqué.

En outre, Félix Tshisekedi et Moussa Faki invitent le Conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine à se tenir d’urgence dans le but d’examiner l’actuelle situation en Guinée et de prendre les mesures appropriées face à ces circonstances.

Rappelons que le chef des militaires ayant occasionné ce coup d’État en Guinée évoquent plusieurs raisons qui ont emmené l’armée à prendre le pouvoir à savoir : la situation socio-politique et économique du pays, le dysfonctionnement des institutions républicaines, l’instrumentalisation de la justice, le piétinement des droits des citoyens et autres choses négatives.

Ces putschistes ont à travers une vidéo circulant sur les réseaux sociaux affirmé que le président Alpha Condé se trouve entre leurs mains, avant d’annoncer la dissolution de la Constitution en vigueur, des institutions et du gouvernement en place, tout en évoquant la fermeture des frontières terrestres et aériennes.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!