Afrique – le terrorisme dans le Sahel : Félix Tshisekedi attribue cette situation à une décision européenne et américaine

Partager via

Le président de la République Démocratique du Congo et président en fonction de l’Union africaine, Félix Tshisekedi a au cours de son interview diffusée le vendredi 24 septembre dernier sur VOA Afrique, évoqué la responsabilité des leaders des pays européens et américains dans l’aggravation du terrorisme dans le Sahel, en Afrique.

« Aujourd’hui le terrorisme qui sévit dans le Sahel c’est la conséquence d’une décision européenne et américaine, c’était celle de défaire le régime Kadhafi. C’est à cause de cela et ça s’est déversé sur toute la région. Et aujourd’hui c’est devenu récurent », a dit Félix Tshisekedi au journaliste congolais Marius Muhunga, en répondant à la question de savoir comment lui entant que président de l’UA compte lutter contre le terrorisme en Afrique.

Le Chef de l’État congolais a en outre profité de l’occasion pour rappeler aux puissances occidentales leur devoir de venir aider les pays africains à lutter contre le terrorisme qui selon lui, est devenu une gangrène devant être soignée de peur que ça puisse s’étendre dans le monde entier.

« J’ai eu l’occasion de le dire à tous mes interlocuteurs occidentaux. C’est le moment de venir nous soutenir, parce que le terrorisme c’est une gangrène, quand on ne la soigne pas, elle s’étend », a martelé Félix Tshisekedi.

Entant que président en exercice de l’UA, le surnommé Fatshi a également évoqué les ressources naturelles de l’Afrique qui peuvent servir de moyen de financement aux groupes terroristes. D’où l’obligation des occidentaux de s’impliquer dans l’éradication de ce fléau pour empêcher son expansion sur la surface terrestre.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!