Affaire RAM en RDC : le ministre des PTNTIC dans le viseur des députés nationaux, une motion de défiance en gestation contre Augustin Kibassa

Partager via

L’auteur de la question orale avec débat adressée au ministre des Postes, Télécommunications, Nouvelles Technologies de l’information et de la Communication (PTNTIC) au sujet du Registre des Appareils Mobiles (RAM), le député national Claude Misare vient d’annoncer une motion de défiance contre Augustin Kibassa. Cela au cas où la taxe RAM ne serait pas supprimée.

Selon cet élu d’Uvira (Sud-Kivu), la récolte des signatures pour cette motion de défiance avait déjà commencé et jusque là c’est plus de 50 députés nationaux qui l’ont signée.

« …Le règlement intérieur prévoit 50 signatures, moi j’ai plus de 50 signatures par rapport à la motion… Si le ministre n’arrive pas à convaincre la représentation nationale séance tenante, nous allons déposer la motion… », a déclaré Claude Misare, député national.

Claude Misare dit qu’il n’a pas compris le motif de report de la séance plénière prévue ce mercredi, tout affirmant qu’Augustin Kibassa n’a pas d’arguments solides pour se justifier et convaincre les élus du peuple.

« …Il n’a pas des justificatifs, il a parlé de 25 millions USD déjà collectés, mais selon nos calculs cette histoire (RAM) a fait entrer plus de 106 millions USD seulement pour les six mois… », a rajouté cet élu national.

Notons que plusieurs représentants du peuple qualifient de vol et d’escroquerie la taxe RAM initiée par Augustin Kibassa dont ils demandent la démission au cas où il ne supprimerait pas ladite taxe.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!