RDC : Réputée membre du PPRD de Joseph Kabila, Tshala Muana veut-elle utiliser sa musique pour faire la paix avec Félix Tshisekedi et intégrer l’UDPS ?

Partager via

Reconnue proche du président honoraire de la République Démocratique du Congo Joseph Kabila, l’artiste musicienne Tshala Muana vient de sortir une nouvelle chanson « Fatshi Béton », dans laquelle elle loue et apprécie positivement les réalisations de l’actuel chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi depuis son accession au pouvoir jusqu’à ce jour.

Cette star de la musique congolaise sort ce nouveau single après le lancement de ses deux chansons notamment « Ingratitude et Mboka ekufi (Ndoto ya Luambo) », que le public congolais a toujours qualifiées de clashs à Félix Tshisekedi, vu l’appartenance politique de la surnommée Mamu nationale et son mari Claude Mashala au PPRD, parti cher à Joseph Kabila.

Pour plusieurs bouches, dans la chanson « Ingratitude », Tshala Muana reprochait à Félix Tshisekedi d’avoir mis fin à la coalition FCC-CACH, chose considérée comme un signe d’irreconnaissance de la part de Fatshi envers Joseph Kabila qui a facilité son avènement à la magistrature suprême. D’aucuns ont rajouté que dans le morceau « Mboka ekufi », cette artiste musicienne a traité de chaotique la gestion du régime actuel. Le premier opus lui a même créé des problèmes avec l’ANR qui l’avait interpellée.

La grande surprise est de constater aujourd’hui que la Mamu nationale qui condamnait à travers ses chansons le comportement et la gestion de Félix Tshisekedi à la tête du pays, commence maintenant à glorifier et louer les actions du fils de Sphinx de Limete qu’elle considère désormais comme « l’homme solution » que toutes les populations congolaises sans distinction des tribus doivent soutenir, pour l’amélioration du pays. C’est ce qu’elle a fait dans sa nouvelle composition musicale: « Fatshi Béton ».

« La personne qui place Dieu devant tout, Dieu ne l’abandonne pas. Quelle que soit la durée de la nuit, le soleil finit par apparaître. Le lion est sur le chemin, soutenons-le. Dieu qui a créé les humains, a créé les temps. Les enfants de Dieu ne peuvent pas rater, ce temps est du fils de plein le fauteuil (Ndlr : Etienne Tshisekedi), le temps des enfants de Nsanga Lubangu », dit Tshala Muana dans son nouvel opus chanté en Tshiluba, à titre d’éloges et soutien à Fatshi.

Il sied préciser que l’artiste n’a pas seulement cité le nom de Félix Tshisekedi dans sa nouvelle chanson, mais elle a également loué l’accompagnement de la première dame congolaise Denis Nyakeru Tshisekedi aux côtés du Chef de l’État, tout en mentionnant les noms de quelques proches de Fatshi dont Jean-Marc Kabund, d’autres cadres et structures du parti présidentiel (UDPS).

Cela n’est pas une façon pour la reine de Mutuashi et son mari-producteur Claude Mashala de se convertir politiquement du PPRD à l’UDPS ?

Certains peuvent dire que Tshala Muana a seulement utilisé son art pour qu’en contre-partie elle puisse être payée par le camp du chef l’État, comme cela est toujours fait dans la musique congolaise (une chanson dédicacéé à une personnalité sous-entend un paiement de la part de cette dernière à l’artiste).

Cependant, pour le cas de Tshala Muana, nul ne semble ignorer que la Mamu nationale a peut-être compris que son leader politique (Joseph Kabila) n’a plus de pouvoir et que c’est Félix Tshisekedi qui est désormais le maître du jeu, c’est pourquoi elle et son homme Claude Mashala voudraient maintenant devenir membres de l’UDPS et soutenir le régime de Fatshi Béton, surtout qu’ils partagent tous une chose en commun: « l’espace Grand-Kasaï ».

L’avenir va nous éclairer sur toute chose. Mais pour l’instant, il faut quand même avouer que le changement de narratif de Tshala Muana vis-à-vis de Félix Tshisekedi à travers sa musique sent une forme de positionnement politique de quelqu’un dont le but poursuivi est de protéger ses intérêts et ceux de son mari-producteur Claude Mashala.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!