RDC – Prétendue tentative de détournement au ministère des sports : Serge Chembo Nkonde exprime sa colère à l’égard de Jules Alingete

Partager via

Dans une note d’information signée le jeudi 23 septembre dernier, par le ministère des sports et loisirs, à travers son patron Serge Chembo Nkonde, ce dernier a exprimé son indignation concernant le communiqué de l’inspection générale des finances dans lequel Jules Alingete lui attribue une tentative de détournement de la somme de 980.000$ qui seraient logés dans le compte bancaire de la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) et intercepté par l’IGF.

« Sans avoir préalablement mené les enquêtes pour établir les faits dans le chef de concernés comme sa mission l’exige, Monsieur Jules Alingete par ses zèles habituels se livre maintenant aux propos diffamatoires envers tous les mandataires du gouvernement qui servent la République mieux que lui, en leur imputant des faits non fondés », a déclaré avec indignation le ministre des sports et loisirs, Serge Chembo Nkonde.

Le numéro 1 des sports et loisirs qualifie de fausses, les informations se trouvant dans le communiqué posté sur la toile par l’IGF, tout en affirmant que la FECOFA a dûment encaissé cette somme d’argent pour les activités sportives qu’elle organise et que son ministère n’avait pas d’intention de la détourner, car il n’y a même pas touché. Selon Serge Chembo Nkonde, Jules Alingete a fait circuler son communiqué dans l’intention de nuire.

« L’intention de nuire est tellement manifeste dès lors que Monsieur Alingete n’a même pas cherché à s’enquérir de cette situation auprès du Ministère qu’il tente d’incriminer d’une part, et d’autre part alors qu’il sait pertinemment bien que c’est dans les attributions du Ministère des sports et loisirs d’engager les sommes au profit de toutes les fédérations ayant la personnalité juridique notamment, la FECOFA », a poursuivi Serge Chembo Nkonde.

Le ministre des sports et loisirs a dans la conclusion de sa note, invité le patron de L’IGF Jules Alingete à s’abstenir de tout comportement populiste de nature à porter gratuitement atteinte à l’honneur et considération des personnes, qui peut à l’avenir lui coûter cher, car selon Serge Chembo Nkonde, personne n’est au-dessus de la loi dans un État de droit.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!