RDC-Mongala : Ce que l’on peut retenir du meeting de Martin Fayulu à Lisala

Partager via

Martin Fayulu et le parti politique dont il est le président national à savoir l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECiDé) étaient en meeting populaire ce vendredi 28 janvier, dans la ville de Lisala, province de la Mongala.

Dès son arrivée à Lisala ce vendredi, le surnommé MAFA s’est directement rendu au terrain Matata où la masse populaire a bel et bien répondu présente pour écouter celui qui se considère jusqu’à ce jour comme le président élu lors de la présidentielle de décembre 2018, bien que c’est Félix Tshisekedi (l’actuel chef de l’État congolais) qui était proclamé vainqueur.

Prenant la parole devant la foule, Martin Fayulu a encore une fois, dénoncé la « tricherie électorale de 2018 », tout en appelant les habitants de Lisala à rester vigilants quant aux prochaines élections prévues en 2023 pour que le pouvoir ne soit plus « volé ».

Poursuivant son speech, l’homme appelé également le soldat du peuple est revenu sur la nécessité de dépolitiser la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), en mettant l’accent sur le manque de consensus qui a caractérisé la désignation de l’actuelle équipe de la centrale électorale dirigée par Denis Kadima.

« …Nous voulons avoir de bonnes élections en 2023, c’est pourquoi nous nous battons pour avoir une bonne CENI, une CENI dépolitisée. Nous allons continuer notre combat jusqu’à ce que Kadima va partir… », a promis Martin Fayulu à la population de Lisala.

Rappelons que ce meeting qui a été initialement interdit par le maire de Lisala, avait finalement été autorisé par le Gouverneur de la province de la Mongala après une réunion qu’il a tenue avec la délégation de l’ECiDé qui avait précédé Martin Fayulu dans cette région pour préparer l’événement et son arrivée.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!