RDC : La CNCCS parle d’une suspension momentanée des chansons «Nini Tosali te» et «Lettre à ya Tshitshi» et non d’une interdiction définitive

Partager via

L’inspecteur de la Commission Nationale de Censure des Chansons et des Spectacles (CNCCS), Didi KeloKelo a dans une mise au point, éclairé l’opinion concernant sa décision interdisant la diffusion des chansons «Nini Tosali te» et «Lettre à ya Tshitshi» dont les auteurs compositeurs sont respectivement le groupe MPR et l’artiste rappeur Bob Elvis.

En effet, le patron de la CNCCS parle d’une suspension momentanée de la diffusion et non d’une interdiction définitive, car selon lui les auteurs de ces deux compositions musicales devaient obtenir une autorisation au préalable avant de diffuser les clips de leurs chansons sur les différents médias de la RDC.

À en croire Didi KeloKelo, ce n’est pas par rapport au contenu que la diffusion de ces chansons a été suspendue, mais c’est pour vice de procédure.

Le Chef de la CNCCS a rajouté que la commission de censure continue à examiner ces deux chansons dont la diffusion sur l’espace médiatique congolais pourrait reprendre dans 24 ou 48 heures, au cas où la décision serait levée, après échanges avec leurs auteurs compositeurs.

Notons qu’après l’annonce de cette décision de la CNCCS, plusieurs personnalités politiques et sociales ont haussé le ton pour manifester leurs mécontentements face à cette mesure qui selon eux, viole la liberté d’expression garantie dans l’article 23 de la constitution, mais aussi l’État de droit tant vanté par le pouvoir en place.

Jeancy Ngampuru

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!