15 juin 2024

RDC-État de siège : La LUCHA demande la mise en place d’un « vrai » programme de Démobilisation, Désarmement et Réinsertion Communautaire

0
Partager via

Au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi 24 février à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga, le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) a abordé la question des conséquences de l’état de siège instauré en Ituri et au Nord-Kivu.

Pour ce mouvement citoyen, l’état de siège a apporté des difficultés énormes d’accès à la justice pour les citoyens congolais dont les droits sont violés.

« Il s’observe par contre une dangereuse tendance à focaliser les actions de gouvernance vers les initiatives d’enrichissement illicite de nouvelles autorités en place », s’inquiète la LUCHA.

Face à cette situation, la LUCHA demande ce qui suit :

  • la mise en place d’un vrai et sérieux programme de démobilisation, désarmement et réinsertion communautaire ;
  • une évaluation rigoureuse et sans complaisance de l’état de siège avec comme but de lever cette mesure et de démilitariser l’administration et la justice pour permettre aux militaires de se concentrer uniquement à la traque des forces négatives ;
  • la suspension du maire de la ville de Kashale Narcis et du commissaire supérieur François Kabeya ;
  • écarter définitivement et traduire en justice tous les officiers soupçonnés de graves violations des droits de l’homme ;
  • diligenter une enquête crédible pour faire la lumière sur les tueries orchestrées par les forces loyalistes et punir de manière exemplaire les coupables ;
  • libérer les 13 militants de la LUCHA incarcérés à Beni.

Pour rappel, ce mouvement citoyen avait perdu un de ses militants Mumbere Ushindi en janvier dernier lors d’une manifestation à Beni pour protester contre l’état de siège.

Jeancy Ngampuru

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!