RDC : Ça sent la guerre entre Moïse Katumbi et Noël Tshiani à propos du poste de président de la République

Partager via

Le discours de Moïse Katumbi qui a affirmé d’être né d’un père juif devant la communauté juive vivant en Europe, a encore réveillé Noël Tshiani qui semblait ne plus parler de sa proposition de loi sur la congolité dite « Loi Tshiani ».

L’ancien candidat à la présidentielle 2018, Noël Tshiani est encore revenu sur ladite loi qui stipule que « pour occuper les postes de souveraineté, y inclus la présidence de la République, il faut être Congolais d’origine, né de père et de mère congolais d’origine ».

Noël Tshiani qui a toujours souhaité que le poste de président de la République soit occupé seulement par les 100% congolais, évoquant que cela va protéger la souveraineté nationale en évitant l’infiltration au sommet de l’Etat, a affirmé que les propos de Moïse Katumbi prouvent combien la loi Tshiani est nécessaire pour la RDC.

« Affirmer devant le monde entier que vous êtes juif de père, mais que les Congolais ne veulent pas que vous soyez leur Président, c’est justifier le sens et la nécessité de la Loi Tshiani pour protéger la souveraineté de la RDC en évitant l’infiltration au sommet de l’Etat », a déclaré Noël Tshiani.

Pour lui, malgré le grand travail que Moïse Katumbi a abattu pour la République Démocratique du Congo, il reste un étranger et il n’est pas éligible pour occuper la présidence de la RDC.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!