RDC-Assemblée Nationale : Une nouvelle pétition initiée contre Mboso porte déjà 98 signatures

Partager via

Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia est dans le viseur d’une pétition initiée contre lui, par le député national Adrien Phoba. Parmi les élus nationaux soutenant cette initiative, figure notamment le député Léon Nembalemba, bien connu sous son surnom « Papa Molière ».

Cet élu de Kinshasa et patron de Molière Télévision a au cours de l’émission télévisée « Qu’entre nous soit dit » dont un extrait de la vidéo circule sur les réseaux sociaux depuis le mercredi 08 septembre dernier, décrié la gestion du président de la chambre basse du parlement, en lui reprochant d’avoir transformé la représentation du peuple en une propriété privée.

« Monsieur le Président, l’Assemblée nationale ne t’appartient pas. Cette assemblée est représentée par nous les députés, mais toi tu l’as transformée en un fait privé en élaborant arbitrairement l’ordre du jour et tous les divers », s’est adressé le député Léon Nembalemba à Christophe Mboso, à travers ce programme télévisé présenté par le journaliste Pierrot Luwara.

Ce cadre de l’AFDC et membre de l’Union Sacrée, a également déploré le musèlement du débat et l’évocation d’un seul point à l’ordre du jour par le successeur de Jeannine Mabunda à l’Assemblée nationale.

« Mboso ne nous laisse pas parler, au point que notre institution n’a fait aucune interpellation depuis qu’il est président… Dans nos plénières, nous n’avons qu’un seul sujet à l’ordre du jour, c’est la prorogation de l’état de siège », a-t-il rajouté, avant d’affirmer qu’il va signer la pétition initiée par le député national Adrien Phoba, contre Christophe Mboso.

Selon le député Adrien Phoba, l’initiateur de cette pétition, il y a déjà 98 signatures collectées auprès des députés nationaux et d’autres élus sont motivés à signer pour faire partir Christophe Mboso N’kodia, l’actuel Speaker de la chambre basse du parlement.

« Dans notre règlement, lorsqu’on veut faire tomber un membre du bureau il faut 125 signatures. Nous allons déposer bientôt, lorsque nous allons atteindre ce nombre, même à la rentrée parlementaire », a déclaré le député Adrien Phoba, à travers une interview qu’il a accordée à nos confrères de CAS-INFO, ce jeudi 09 septembre.

Cet élu de Boma formule plusieurs remontrances à l’égard du président de l’Assemblée nationale notamment la confiscation irrespectueuse de la parole aux députés lors de leurs interventions au cours des plénières, le non respect de l’heure du début des plénières (qu’il considère comme un manque de respect aux députés), le blocage des questions contre certains ministres tels que celui des finances et celui des PTNTIC, etc.

L’avenir nous fera savoir si les députés nationaux vont faire tomber Christophe Mboso N’kodia comme ils l’ont fait à Jeannine Mabunda il y a quelques mois passés.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!