RDC : après un moment de bras de fer avec l’église catholique, les principaux animateurs d’institutions jouent aux sapeurs-pompiers

Partager via

Dans la soirée du mardi 23 novembre dernier, Jean-Michel Sama Lukonde, François Beya, Modeste Bahati et Christophe Mboso Nkodia respectivement premier ministre, conseiller du chef de l’État en matière de sécurité, président du sénat et celui de l’Assemblée nationale ont rencontré le cardinal Fridolin Ambongo.

Cette mission qualifiée «d’apaisement» intervient après que l’église catholique ait subi des insultes et autres bavures de la part de certains hommes politiques du pays.

Au sortir de leurs échanges, le cardinal Fridolin Ambongo a déclaré qu’à présent, ils repartent sur les nouvelles bases car l’église et l’état travaillent tous au service du même peuple.

« D’abord, je suis heureux, honoré de recevoir les grands animateurs de notre pays, les pilliers de notre institution. C’était pour nous l’occasion de clarifier les choses et de repartir sur les bases nouvelles. L’église comme l’État, nous sommes au service du même peuple. Nous avons intérêt à conjuguer nos efforts à travailler main dans la main pour aller de l’avant afin que notre peuple puisse vivre digne », a dit le cardinal Ambongo.

Notons que ce prélat catholique avait même été victime des attaques par des personnes non identifiées jusqu’à ce jour.

Jeancy Ngampuru

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!