RDC-Affaire François Beya : Les bureaux du Conseil National de Sécurité fermés pour raisons d’enquêtes

Partager via

Loin d’être clôturé, le dossier François Beya continue à susciter de nouveaux éléments.

Alors que le conseiller spécial du Chef l’État en matière de sécurité est toujours détenu par l’Agence Nationale de Renseignements (ANR), les enquêtes sur son affaire viennent d’être entamées ce mardi 08 février, au Conseil National de Sécurité (CNS).

À croire les agents du CNS, tous les bureaux de cette institution ont été trouvés fermés ce mardi, ils n’ont pas pu accéder à leurs postes de travail et ils étaient obligés de faire demi-tour.

Selon l’ANR, les bureaux du CNS seront de nouveau accessibles que lorsque les perquisitions seront terminées.

Rappelons que jusqu’à présent, les vraies raisons de l’arrestation et l’audition de François Beya par l’ANR ne sont pas connues, bien que certaines sources évoquent qu’il serait « soupçonné d’avoir participé à des réunions mettant en cause la sûreté de l’État » et d’autres affirment qu’il serait « complice d’une tentative d’un coup d’état déjoué ».

Il sied de signaler que pour sa part, le détenu par l’ANR, François Beya a affirmé qu’il ne comprend rien de tout ça et il continue à clamer son innocence.

Affaire à suivre…

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!