RDC – Affaire Fermeture des facultés de médecine non viables : Le Conseil d’État contredit Muhindo Nzangi et tranche en faveur de l’ULK

Partager via

Le Conseil d’État a tranché en faveur de l’Université Libre de Kinshasa (ULK) concernant la décision du ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Muhindo Nzangi, celle portant interdiction de recrutement des étudiants dans les Universités dont les facultés de Médecine sont déclarées non viables.

Dans une ordonnance signée par le juge Léon Odimula Lofunguso à la date du 12 novembre dernier, le Conseil d’État a déclaré recevable et fondée la requête de l’ULK, tout en rejetant celle du patron de l’ESU Muhindo Nzangi.

“…Le juge des référés déclare recevable et fondée la requête et, en conséquence, suspend à l’égard de la demanderesse la décision contenue dans la circulaire n°033/MINESU/CAB.MIN/MNB/JCMV/RKK/NMS/2021 du 17 septembre 2021 du ministre de l’Enseignement supérieur et Universitaire portant interdiction de recrutement des étudiants dans les universités dont les facultés de médecine sont déclarées non viables », peut-on lire sur l’ordonnance du Conseil d’État.

En outre, le juge signataire du document a précisé que la présente ordonnance sera notifiée aux parties et publiée au journal officiel de la RDC ainsi qu’au bulletin des décisions et publications des juridictions de l’ordre administratif.

« La présente ordonnance prend effet à dater de sa notification aux parties », a rajouté le Juge Léon Odimula Lofunguso .

Par cette décision du Conseil d’État, nombreux prédisent déjà que d’autres universités congolaises pourraient voir leurs facultés de médecine fermées être réouvertes dans un avenir proche. Wait and see.

Patrick Mangoma

Intégralité de l’ordonnance du Conseil d’État

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!