Élections 2023 en RDC: Une rencontre de plus entre Mboso et Bahati

Partager via

Lors de leur dernière rencontre du mardi 31 août dernier, les présidents de deux chambres du parlement, Christophe Mboso N’kodia et Modeste Bahati Lukwebo ont réaffirmé leur volonté de voir les élections se tenir dans le délai constitutionnel, en 2023.

À l’issue de leur échange autour de quelques points importants dont la composition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia a en présence de son homologue du Sénat Modeste Bahati Lukwebo, annoncé que la plénière sur l’entérinement de futurs membres de la CENI sera bientôt organisée, car selon lui, plus le temps passe, plus cette tâche devient compliquée.

« Plus on traîne, plus le retard s’accumule. Nous voulons que les élections se tiennent en 2023. Et l’équipe de la CENI qui sera mise en place doit travailler d’arrache-pied pour que cette échéance là soit respectée », a déclaré Mboso N’kodia.

Rappelons que la commission mixte paritaire de l’Assemblée nationale chargée d’examiner la question liée aux procès-verbaux des composantes impliquées dans le processus de désignation des membres de la CENI, a validé depuis le week-end dernier le procès-verbal de six confessions religieuses ayant opté pour que Dénis Kadima soit le futur président de la CENI.

Notons que d’autres confessions religieuses telles que l’église catholique et l’église du Christ au Congo (ECC) ainsi que d’autres partis et regroupements politiques de l’opposition notamment le FCC et Lamuka ne sont pas d’accord sur la désignation de Dénis Kadima comme successeur de Corneille Naanga.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!