Félix Tshisekedi : « Des élections doivent avoir lieu. Si ça continue de coincer dans les confessions religieuses, qu’on interroge l’Assemblée nationale »

Partager via

Au cours d’une interview accordée vendredi 24 septembre dernier, à la rédaction de VOA Afrique, le président de la RDC et président en exercice de l’Union africaine a confirmé la tenue des élections en 2023 dans son pays.

Concernant la composition de la Commission électole nationale indépendante (CENI), le Chef de l’État congolais a évoqué le manque d’un commun accord entre les confessions religieuses, tout en rappelant le rôle de l’Assemblée nationale au cas où le blocage persisterait du côté des églises.

« Des élections doivent avoir lieu. Je lance un appel aux confessions religieuses, de se mettre en ordre. Si ça continue de coincer dans les confessions religieuses, qu’on interroge l’Assemblée nationale », a dit Félix Tshisekedi.

Selon le président de la RDC, c’est la chambre basse qui va définir la marche à suivre. En cas de rejet, le processus sera recommencé à zéro.

Notons que jusqu’à présent, les nouveaux animateurs de la CENI ne sont pas encore connus car il n’y a pas encore eu consensus au sein des confessions religieuses.

Jeancy Ngampuru

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!