Dossier Kabund : Désordre au siège de l’UDPS Tshisekedi, la police intervient pour empêcher les secrétaires nationaux de faire leur déclaration

Partager via

Un désordre s’est observé ce vendredi 21 janvier au siège de l’UDPS/Tshisekedi à Limete où les éléments de la police nationale congolaise ont pris le contrôle de ce coin de Kinshasa pour empêcher la tenue de la réunion des Secrétaires Nationaux de ce parti politique.

Ces cadres de l’UDPS comptaient publier une déclaration politique à la suite de l’annonce de la démission de Jean-Marc Kabund (président a.i du parti) de ses fonctions de premier vice-président de l’Assemblée Nationale.

Cependant, cette réunion n’a pas pu se tenir parce que la police a fait usage des gaz lacrymogènes pour disperser la foule venue au siège du parti présidentiel.

Rappelons que plusieurs fédérations nationales de l’UDPS ne soutiennent plus Jean Marc Kabund et veulent le voir formellement quitter le poste de premier vice-président de la chambre basse du parlement congolais ainsi que la présidence du parti cher au feu Étienne Tshisekedi surnommé le Sphynx de Limete.

Jacques Malanda

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!