Claudel Lubaya : « Toutes les explications du monde ne suffiront pas pour justifier le maintien de RAM dont la suppression est essentielle »

Partager via

Ça brûle à l’Union Sacrée de la Nation (USN). Les tractations sont en cours pour trouver comment sauver le ministres des Postes, Télécommunications, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication Augustin Kibassa Maliba dans l’affaire du Registre des Appareils mobiles (RAM).

À en croire plusieurs sources concordantes, aucun compromis n’a été trouvé après une réunion tenue lundi 11 octobre dernier, et Jean-Michel Sama Lukonde, Augustin Kibassa Maliba et le DG de l’ARPTC y avaient pris part.

Le député national Claudel Lubaya, l’un des membres de l’Union sacrée de la Nation a via son tweet de ce mardi 12 octobre, déclaré que seule la suppression de RAM est essentielle pour rétablir la confiance.

« Toutes les explications du monde ne suffiront pas pour justifier le maintien de RAM dont la suppression pure et simple est essentielle pour rétablir la confiance. C’est l’occasion pour nous, USN d’éviter de ramer à contre courant des attentes citoyennes », a dit cet élu de Kananga.

Le ministre des PTNTIC sur la chaise éjectable. L’Union Sacrée de la Nation sera capable de le sauver? Alors que la population et certaines personnalités de l’opposition dont le FCC et Lamuka exigent la suppression de cette taxe et le remboursement des crédits déjà perçus.

Rappelons qu’après son passage d’Augustin Kibassa à l’Assemblée nationale, le député national Claude Misare avait initié une motion de défiance contre lui, tout en demandant également son départ au cas où le RAM ne serait pas supprimé.

Jeancy Ngampuru

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!