RDC-Élections 2023: Pour Fayulu, Tshisekedi veut contrôler la CENI et la Cour Constitutionnelle censées être indépendantes et intègres

Partager via

Dans une correspondance de Martin Fayulu adressée à l’Union Africaine, le précité opposant congolais et président national du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECiDé), continue à qualifier de chaotique la situation dans laquelle se trouve la République Démocratique du Congo, tout en affirmant que cela est causé par le régime de Félix Tshisekedi actuellement au pouvoir.

S’agissant des prochaines élections prévues en 2023, Martin Fayulu affirme que Félix Tshisekedi est déterminé à contrôler la CENI et la Cour Constitutionnelle, deux institutions chargées du processus électoral et censées être indépendantes et intègres.

« …La détermination de M. Tshisekedi à contrôler les deux principales institutions concernées par le processus électoral en RDC, à savoir: La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et la Cour Constitutionnelle, dont l’indépendance et l’intégrité ont été souillées par le régime en place », peut-on lire dans la lettre de Fayulu envoyée à l’Union africaine.

Revenant sur les élections tenues en 2018, à l’issue desquelles Félix Tshisekedi a été proclamé vainqueur de la présidentielle, Martin Fayulu continue à considérer la victoire de Fatshi comme le fruit de la tricherie (hold-up électoral), tout en qualifiant cela d’un coup d’État en douceur qui a produit des dysfonctionnements institutionnels et des pratiques ayant sévèrement secoué l’ordre constitutionnel.

Notons que la Correspondance de Fayulu postée ce lundi 14 février sur son compte Twitter, et dont l’objet repris en marge est la « Crise post-électorale en République Démocratique du Congo », porte la date du 05 février 2022 et a été envoyée aux Chefs d’États et de gouvernements participants au 35e sommet de l’UA à Addis-Abeba.

Patrick Mangoma

Laisser un commentaire

error: Attention, ce contenu est protégé !!